La perruque ? Si j’che-veux !

La perruque ? Si j’che-veux !

Lorsque la chute totale ou partielle de nos cheveux survient, il nous faut d’abord « accepter » le changement. Admettre cette perte aussi soudaine, que douloureuse, pour s’autoriser, enfin, à estimer le reflet de notre féminité malmenée par les traitements anticancéreux. Afin d’anticiper cette alopécie, nombreuses sont celles qui adoptent d’emblée la prothèse capillaire, souvent parce qu’elles recherchent aussitôt le regard rassurant et familier de cette chevelure qu’elles connaissent. Coquetterie et discrétion, avant tout ? Là encore, les opinions divergent. Quand certaines considèrent qu’il s’agit là d’un « déguisement », d’autres apprécient l’image naturelle d’elles-mêmes qu’elles renvoient. Non pas celle d’une femme malade, mais plutôt celle d’une femme vivante. Si dans cette chevelure de remplacement, certaines retrouvent une beauté qu’elles pensaient perdue, et affirment de nouveau, confiance et estime de soi, d’autres questions sur le confort, l’esthétisme et le regard d’autrui, se posent encore. Parce que la perruque soulève de nombreuses critiques, démêlons le vrai du faux de cet accessoire « in the hair »…

elite_hair_international

Perdre ses cheveux (ses cils et ses sourcils, vive le total look !…) est inévitablement l’une des métamorphoses les plus redoutées au cours de nos traitements. D’autant que notre entourage ne considère pas toujours la « détresse » que peut provoquer ce qu’il considère comme un « simple » effet secondaire. Car pour nombre d’entre nous, perdre ses cheveux, c’est ébranler sa féminité, c’est donner à percevoir sa maladie à l’extérieur, mais c’en est aussi un rappel constant. Et lorsque l’on interroge les patientes sur les effets négatifs liés au cancer, devinez ce qui les tourmente le plus : l’alopécie, bien sûr ! Quoi de plus naturel alors que de vouloir retrouver son reflet antérieur, ou au contraire, s’autoriser à « changer de tête ». Réponses à nos dires les plus fréquents grâce aux conseils de l’institut Elite Hair International…   

 

« Si je porte une perruque,
ça va se voir et se savoir ! »

FAUX

Voilà un sentiment qui mérite d’être éclairé, ou plutôt reconsidéré. Car de nombreuses perruques offrent en réalité un rendu quasi invisible. Seule notre appréhension d’être mise à nu, nous fait craindre le regard d’autrui autant que la sensation d’être visible aux yeux des autres. La perruque souffre encore d’une représentation négative auprès de certaines femmes. Mais, il s’agit surtout d’une méconnaissance de la variété de modèles qui offre autant de naturel, que de discrétion. Retenez qu’il faut souvent quelques jours pour accepter, maîtriser, puis « oublier » sa nouvelle chevelure. Une impression que l’on vous regarde ? Peut-être bien, mais sans doute pas pour de mauvaises raisons…

 

LES CONSEILS ELITE HAIR INTERNATIONAL :

Le conseil en image est une étape essentielle du programme SERENA®. Votre spécialiste Elite Hair vous accompagne et vous conseille dans le choix de votre perruque afin de définir la couleur, la coupe et le type de cheveux.

Si vous craignez que votre entourage remarque le port de la prothèse capillaire, nous vous recommandons de choisir votre perruque avant la perte de vos cheveux. Ainsi, votre prothésiste capillaire vous proposera une coupe et une couleur proches de votre propre chevelure. Une perruque avec laquelle vous êtes à l’aise et qui vous permette de vous sentir vous-même. Certaines femmes, au contraire, se préfèrent avec une perruque différente de leur coupe habituelle : une manière de marquer son apparence provisoire.

Dans tous les cas, attention à ne pas choisir sa perruque trop rapidement, prenez le temps et écoutez les conseils de votre prothésiste capillaire.

“ Le plus important est d’apprivoiser sa perruque qui deviendra votre alliée pendant la maladie.
Dès l’essayage, n’hésitez pas à la brosser, à passer
vos doigts à travers les cheveux afin de vous habituer aux gestes les plus courants.”

 

« Le port d’une perruque
est désagréable ! »

VRAI ET FAUX

Là encore, c’est à chacune ses réactions corporelles. Certaines peuvent ressentir une sensibilité du cuir chevelu, d’autres moins, et d’autres encore, pas du tout. Si à l’essai ou à l’usage, le port de votre perruque vous semble inconfortable, préférez des modèles cousus mains, ou bien ajustez un petit bonnet en bambou en-dessous. D’une douceur remarquable, les tissus fabriqués à partir de fibres de bambou sont peu allergisants, antibactériens, et particulièrement confortables. Sans compter ses propriétés anti-transpirantes, le bambou, 4 à 5 fois plus absorbant que le coton, permet à la peau de bien respirer et à tout excès d’humidité, d’être absorbé.

Malgré les progrès technologiques réalisés ces dernières années sur l’ensemble des modèles, vivre avec une perruque peut tenir chaud, et comme avec ses propres cheveux, peut parfois entraîner des démangeaisons au niveau du cuir chevelu. N’hésitez donc pas à laisser respirer votre cuir chevelu dès que vous êtes à la maison. Ou bien alors, procurez-vous l’unique base sous perruque innovante qui remédie à l’éventuel inconfort de votre perruque. Avec le bonnet Clim’Hair, parez au chaud comme au froid, à l’irritation comme à la transpiration. Malin !

Et la durée du port de ma perruque ? Aucune recommandation, soyez libre de la porter quand vous le souhaitez, et inversement, quand vous l’assumerez. Sachez que le port de la perruque n’empêche en aucune façon la repousse de vos cheveux. Les bonnets sont conçus pour laisser respirer le cuir chevelu.

 

LES CONSEILS ELITE HAIR INTERNATIONAL :

Les prothèses capillaires proposées aujourd’hui sont conçues pour le confort de la patiente. Pour une douceur optimum, privilégiez un modèle 100% fait main.

Vous pouvez choisir des perruques qui ont une faible densité de cheveux pour plus de légèreté.

En outre, des soins spécifiques permettent de nettoyer et purifier votre cuir chevelu. Le soin Cryoforce2®, certifié biologique et écologique par Ecocert rafraîchit et purifie votre cuir chevelu pour un meilleur confort.

 

« Il est préférable d’opter pour
une perruque en cheveux naturels !» 

VRAI ET FAUX

Chacune présente des avantages. Bien sûr, vous n’avez pas envie de vous tromper car elle deviendra une partie de vous… C’est pourquoi le choix du modèle, de sa longueur, de sa couleur, et de sa texture, est une étape délicate. À vous les essayages ! Accompagnée de votre prothésiste capillaire, laissez-vous guider par ses conseils à l’écoute de vos envies et de vos besoins. Notez que de grandes avancées ont permis d’améliorer les cheveux synthétiques, si bien qu’il est parfois difficile de faire la différence entre le naturel et le synthétique.

 

LES +
DE LA PERRUQUE EN CHEVEUX NATURELS

♥  Si vous aimez changer régulièrement de style de coiffure, une perruque en cheveux naturels s’avère une solution adéquate : libre à vous d’utiliser les appareils à chaleur (sèche-cheveux, les pinces ou fers à lisser) sans aucun risque pour la perruque.

♥  Vous pouvez couper votre chevelure sans limites et de multiples façons, tout en faisant attention à ne pas endommager le bonnet avec les ciseaux.

♥  Le choix des teintes et des reflets est généralement plus vaste. Et si vous ne trouviez pas une nuance à vôtre goût, sachez qu’une coloration, au même titre qu’une permanente, est possible.

 

LES +
DE LA PERRUQUE EN CHEVEUX SYNTHÉTIQUES

♥  Simplicité d’entretien : les coupes des perruques en cheveux synthétiques restent plus longtemps en place, et elles sèchent plus rapidement après les avoir lavées.

♥  Son coût est moindre.

 

Que vous désiriez garder votre style, ou au contraire, changer de look, sachez que vous disposez d’un très large choix de modèles et de teintes. Bien-être garanti !

 

« Ma perruque risque de
s’envoler ou de tomber ! »

FAUX

Au cours de ces dix dernières années, d’immenses progrès ont été réalisés en matière de perruques, en particulier pour les synthétiques, où l’on constate une meilleure adaptation au cuir chevelu. Désormais, les techniques de réalisation permettent aux prothèses de tenir en toute sécurité, par le renforcement d’un procédé de thermo-contact, ou l’ajout d’adhésif. Si malgré cette assurance, par un jour de vent, vous craignez que votre perruque ne s’envole, complétez le maintien de votre coiffure en ajoutant un bandeau ou un foulard par-dessus. Le tout est de vous sentir le plus à l’aise possible. Sachez qu’il est même aujourd’hui possible de porter une perruque au bord de la mer et de se baigner avec. Alors, rassurez-vous !

 

LES CONSEILS ELITE HAIR INTERNATIONAL :

“ Le risque que sa perruque s’envole est une crainte très courante mais pourtant totalement infondée.”

En effet, la nouvelle génération de perruques proposée est conçue avec des bonnets finement travaillés, à la fois ajustables et élastiques, pour assurer le maintien même en cas de vent !

Aussi, même si ce n’est pas une nécessité, vous trouverez des zones « anti-dérapantes » en silicone sur certains modèles permettant d’optimiser le maintien.

 

coup_coeur ACCESSOIRES PERRUQUES OU TURBANS

bandeau amaretto turban femme christine headwear bonnetConçu dans une matière naturelle et confortable, le bandeau Karma Amaretto (mon préféré !) de la sublime collection Christine Headwear, s’ajuste à votre perruque (ou votre bonnet) pour un maintien impeccable. Le must ? Ce bandeau se transforme en bonnet en deux temps, trois mouvements. De l’élégance et de la délicatesse pour compléter notre tenue, on adore !

 

Bonnet chimio Duo Karma Orchidee

 

 « Une perruque, ça coûte cher ! »

VRAI ET FAUX

En matière de prix, la nature des cheveux utilisés à la fabrication de la perruque est déterminante. Les cheveux naturels sont, bien entendu, plus chers que les cheveux synthétiques. Les premiers prix des perruques « prêt-à-porter » en fibres synthétiques varient autour du forfait remboursé par l’assurance maladie, soit 125 euros, et peuvent atteindre jusqu’à 600 euros environ, selon le type de montage. Le prix des perruques en cheveux naturels débute généralement à partir de 700 euros, et peut atteindre plusieurs milliers d’euros pour une perruque faite main, sur-mesure.

 

Prise en charge et aides complémentaires

L’achat d’une perruque fait l’objet d’une prescription médicale, renouvelable si nécessaire, prise en charge à la hauteur de 125 euros par la sécurité sociale (montant forfaitaire quel que soit le coût de la perruque). Un complément pourra être remboursé par une assurance complémentaire, à condition d’y avoir souscrit. Notez que ce remboursement est extrêmement variable selon le type de contrat : il peut couvrir de une à six fois le forfait de votre sécurité sociale. Mieux vaut donc consulter son assurance complémentaire en amont de votre achat…

En cas de difficultés financières, n’hésitez pas à vous rapprocher des infirmières et/ou des assistantes sociales de votre établissement de soin. Elles vous aideront à identifier les aides auxquelles vous pouvez prétendre, vous accompagneront dans vos démarches administratives, et vous apporteront des informations utiles sur les revendeurs.

Sachez, enfin, que des échanges de perruques sont organisés entre malades, et que des aides sont allouées par La ligue contre le cancer, notamment.

Plus d’informations sur les sites :

Essentielles

La ligue contre le cancer

Jeunes solidarité cancer

 

« Je peux entretenir ma perruque moi-même ! »

VRAI

Si la durée de vie d’une perruque aux cheveux synthétiques peut vous sembler courte (au minimum un an), sachez qu’elle dépend aussi de l’entretien et de l’attention que vous lui réserverez. Généralement, il est recommandé de la laver une à deux par mois, de toujours la brosser délicatement et uniquement sur cheveux secs, et de la conserver dans un endroit propre, plutôt qu’à l’air libre qui s’avère être un véritable nid à bactéries. Sachez que l’entretien de votre perruque est réalisé avec des soins spécifiques recommandés par la conseillère beauté en charge de vous recevoir. Rien de compliqué à cela, simplement quelques étapes à suivre une à une et des gestes à éviter. Pas de sèche-cheveux, ni de laque, et veillez à ne pas vous approchez d’une source de chaleur intense ou sèche (bougie, barbecue, four,…) qui pourrait la dégrader…

 

LES CONSEILS ELITE HAIR INTERNATIONAL :

Tout à fait, attention aux produits utilisés ! Seuls des soins adaptés (Shampoo, Baume, Condioner, Masque, etc.) assureront la durabilité de votre perruque.

Évitez de dormir avec votre perruque, notamment si elle est en fibre : le frottement l’userait rapidement. Préférez les Bonnets de Night Cap en Bambou douceur, spécialement conçus pour vous accompagner pendant la nuit.

Si vous avez une perruque avec une bordure frontale invisible, il est important de préserver le naturel de cette ligne frontale. Pour cela, pensez à toujours retirer la perruque en prenant la nuque de la chevelure dans vos mains et en la faisant glisser délicatement vers l’avant.

Entretien

 

« Le port d’une perruque 
freine la repousse de mes cheveux ! »

FAUX

C’est une idée reçue ! Car les perruques, que l’on trouve auprès des spécialistes, sont aujourd’hui suffisamment légères et aérées pour permettre au cuir chevelu de respirer. Il n’est donc en rien étouffé, et les follicules pileux peuvent parfaitement reprendre leur cycle de fabrication. Retenez que les cheveux poussent de l’intérieur, et que c’est l’état de vos racines, qui détermine à quelle vitesse vos cheveux repousseront après la chimiothérapie. Une repousse que vous pouvez encourager en massant votre cuir chevelu, 5 minutes, matin et soir, de préférence avec une huile nourrissante (huile de ricin, huile d’argan, huile de coco, huile de romarin…) ou un activateur de croissance (Regenhair®, Elite Hair International).

 

 

perruque_serenity_elite_hair_internationalMON VERDICT 


Fan incontestable des turbans à nouer, l’essayage de perruques synthétiques m’a incontestablement – je dois bien l’avouer – épatée ! Mes a-priori n’ont eu que dire de mes ressentis. Quelques démangeaisons à la longue, mais quelle satisfaction aussi que de  pouvoir « crâner » devant le miroir. Voilà un accessoire que je réserve désormais à mes envies d’élégance et de distinction… 

C’est lorsque l’on vit une perte de cheveux que l’on prend conscience du lien extrêmement fort entre féminité et chevelure. Connaître une alopécie peut être vécu comme un traumatisme, mais fort heureusement, des solutions capillaires telles que les perruques, redonnent l’aisance et le confort d’une féminité assumée. Quand le moment viendra, prévoyez du temps pour vos essayages auprès des professionnels qui seront attentifs à votre égard. Seule ou accompagnée, à vous de décider ! L’essentiel est de vous sentir aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur… Et votre secret sera bien gardé !

∗ propos recueillis par Isabelle Anglade, dirigeante fondatrice d’Elite Hair International.

 

A-lire-aussi   À lire aussi :

Vos sourcils sont clairsemés, épars ou inégaux… Besoin de redessiner une ligne de sourcils aussi naturelle qu’esthétique ? En quelques secondes, intensifiez votre regard, sans sourciller !

Publicités

2 réflexions sur “La perruque ? Si j’che-veux !

  1. Bravo pour cet article complet et tes conseils judicieux. J’y ai trouvé toutes les réponses à mes questions avec des astuces en plus. Toujours beaucoup de plaisir à te lire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s